4 février 10h00 et 14h00 scolaires

10 décembre 20h00 concert en famille

UN CONCERT CLASSIQUE EMPREINT D’ESPRIT !

Depuis toujours vous cherchez à savoir le temps qu’il faisait lorsque Brahms a composé son opus 119 ? Savoir pourquoi Tchaïkovski n’a pas écrit une seule note de musique pour la clarinette ? Et surtout comprendre pourquoi on ne convie JAMAIS un comédien à partager la scène avec des musiciens ?

C’est par l’intermédiaire d’un présentateur érudit d’un anachronisme touchant (sorte de Monsieur Tati en smoking) que vous pénétrerez allègrement dans l’univers des oeuvres et de leur transcription.

C’est parce qu’il est un parfait reflet du public, de ses doutes et de ses interrogations, de ses jubilations, qu’il nous est d’emblée attachant et que nous le suivons dans sa pédagogie à rebours.

Sur un programme éclectique, le concert donne l’occasion au public de découvrir aussi bien des classiques de la musique que des chefs-d’oeuvre moins connus de grands compositeurs.

La musique y gagne dans tous les cas ; chacun ressort du concert heureux d’avoir appris en souriant, d’avoir découvert et entendu sans s’en rendre compte des oeuvres plus difficiles d’accès et d’avoir - c’est à notre sens l’essentiel - fait connaissance avec les interprètes.

Pas_si_classique_6333.jpeg
Pas_si_classique.png

PAS SI CLASSIQUE

Aujourd’hui est un grand jour, nous allons au concert écouter un quatuor

– Banal

Pas si sûr

– Alors quoi ? De la musique de chambre ?

Oui

– Quatre pupitres, quatre chaises, quatre musiciens

Et encore…

– Quoi donc ?

Les instruments

– Oui, bon, deux violons, un alto et un violoncelle, ça fait rêver

Vous n’y êtes pas du tout, quatre clarinettes

– Vous blaguez, on n’a jamais vu ça, vous aurez mal lu

Et ce n’est pas tout

– Ah non, alors ?

Le répertoire : Strauss, Ravel, Puccini, Rachmaninov, Cilea, Connesson, Bernstein, Massenet…

– En effet, ce n’est pas banal

Pourtant, j’ai gardé le meilleur pour la fin

– Dites un peu pour voir

Le concert est présenté par Gérard Luppini

– Sans blague, je croyais qu’il était mort depuis des années

C’est son grand retour à la scène, alors vous pensez bien qu’on ne va pas rater ça

– Vous pensez qu’il y a encore des places ?

C’est possible, mais si j'étais vous je n'attendrais pas !