jean manifacier

Acteur | Auteur | Metteur en scène

 

C’est en pratiquant la scène dès son plus jeune âge et en collaborant avec tous les acteurs du spectacle vivant que Jean Manifacier forge les bases de son métier d’homme de théâtre. Depuis plus de vingt ans, il élabore et met en scène des spectacles qui mêlent musique classique et arts de la scène.

 

Des années de rencontres et de productions qui l’emmèneront du théâtre des Champs Élysées où il dirige les premiers Grands Prix Radio Classique avec Cécilia Bartoli, William Christie et Charlotte Rampling aux Jeunesses Musicales de France où l’impulsion de Georges François Hirsch, il écrit et met en scène plusieurs projets de grande envergure avec l’orchestre de Paris.

 

Une collaboration fructueuse qui durera plus de quinze ans. Il met notamment en scène le prestigieux ensemble pour ses 40 ans en collaboration avec France Musique. Dans sa dernière création, il propose une rencontre imaginaire entre Wolfgang et Leopold Mozart qui donnera le spectacle Mozart l’Éternel avec Grégori Baquet et Sandrine Piau programmé en mars 2017 à la philharmonie de Paris et attirant plus de 10 000 spectateurs.

 

Sa collaboration de plusieurs années avec les JMF sous la direction de Bruno Boutleux est formatrice, il y rencontre et y développe des projets avec de jeunes artistes tels qu’Amanda Favier, François Lazarevitch, le Quatuor Modigliani ou les Anches Hantées. Il écrit et met en scène le spectacle Orchestre sans frontière régulièrement donné à la salle Pleyel et à l’occasion duquel il rencontre le chef d’orchestre Fayçal Karoui.

 

Il écrit également des scénarios de concerts pour l’orchestre de l’Opéra de Rouen, l’opéra d’Avignon, l’orchestre de Cannes, l’orchestre Philharmonique Royal de Liège, l’orchestre de Lille ou bien encore pour l’orchestre Lamoureux ravissant plus de 8000 spectateurs lors d’une création au Cirque d’Hiver.

 

Dans le même temps, il devient directeur artistique des Transeuropéennes de Rouen.

 

Il entame en 2003 une collaboration avec le chef d’orchestre Fayçal Karoui qui l’accueille en résidence. Dix ans de collaboration qui lui donneront les moyens de réaliser des performances inédites avec l’OPPB. Une vingtaine de spectacles verront le jour et établiront les bases d’une forme de concerts très originaux qu’il écrit et met en scène. Il s’investi dans le projet L’orchestre prend ses quartiers, pour lequel il scénographie et met en scène la Symphonie fantastique de Berlioz et la Symphonie du Nouveau Monde de Dvorak captée par France Télévision. Un travail avec les artistes locaux, les MJC et les établissements scolaires qui se construit durant toute une année.

 

On le retrouve sur scène au théâtre du Châtelet dans Le chanteur de Mexico qui rencontre un grand succès public et se jouera pendant un an à guichet fermé et qui fera l’objet d’un DVD.  Il enregistre également L’amour Masqué avec l’orchestre d’Avignon sous la direction de Samuel Jean pour les éditions Actes Sud dans le rôle de Lui, enregistrement qui est récompensé par la mention « Révérence » dans L’Avant-scène Opéra.

 

En 2013, il crée pour l’entreprise Total le spectacle qui fête les 60 ans d’existence de l’usine de Lacq et qui mettra un terme à l’exploitation des puits. En compagnie de son complice le réalisateur Raphaël de Vellis, il raconte dans Lacq en scène l’aventure humaine et industrielle d’une entreprise à travers 4 générations d’ouvriers.

 

C’est sur la base de ces années de travail et des outils qu’il a élaborés au contact des entreprises, des musiciens classiques et chefs d’orchestres que Jean Manifacier décide en 2015 de créer un projet musical d’éducation populaire en direction d’un public qui ne fréquente pas les salles de concert. Le projet prend le nom Autrement Classique et s’installe à Briare-le-Canal, Région Centre Val de Loire. Il y développe une entreprise de création aux côtés de jeunes artistes engagés. Une saison musicale, des ateliers en milieu scolaire, un stage de chant lyrique et un festival itinérant Les journées du piano romantique y voient le jour.

 

En octobre 2019, il interprète le rôle de Lélio avec l’orchestre symphonique de Mulhouse sous la direction de Jacques Lacombe et dans la foulée il présente sa mise en scène des Contes de ma mère l’Oye à l’Arsenal de Metz et à l’opéra de Tours. En 2020 il adapte le roman de Esther Meynell La petite chronique d’Anna Magdalena Bach et construit un récit dramaturgique accompagné par Elena Bayeul-Gertsman au clavecin et Emmanuel Balssa à la viole de gambe et violoncelle.

 

Au mois d’août 2021 il partage avec Sophie Marilley la mise en scène d’Opéra Vagabond, spectacle nomade et participatif qui se déplace de village en village pour faire découvrir l’art lyrique à un public éloigné des salles de spectacles. En 2021, il est nommé chef de projet pour l’année de manifestations qui vont célébrer les 20 ans de l’OPPB et l’inauguration de la nouvelle salle de concert.

 

Télévision :

Les paradis perdus, documentaire 52mn, Paris première (réalisation)

L’orchestre prend ses quartiers, France 3 national (écriture/mise en scène)

Le chanteur de Mexico, Théâtre du Châtelet, rôle du metteur en scène, France 2

 

Discographie :

Le petit voyage dans la lune, Cosmos (opéra de Lyon)

L’amour masqué, Lui (Acte Sud)

Lélio, ou le retour à la vie (Orchestre de Mulhouse)

 

Jean Manifacier travaille pendant plusieurs années avec le Public Système.

Il dirige des projets pour : Total, Renault, France Télécom, Gaz de France, Bouygues, Coca Cola, Glaxo, Dior, la SNCF, etc…

autrement

classique